Clavier: Patrimoine bâti

 

 1. Eglise Saint-Remacle (Ocquier)

Datant du XIe siècle, cet édifice roman a été construit sur l'emplacement de deux chapelles dont l'une est dans le chœur de l'actuelle église.

L'harmonie dans l'étagement des volumes est parfaite.

L'église est en phase finale de restauration intérieure. Elle a également été classée aux monuments et Sites de Wallonie au début du XXe siècle, notamment grâce à ses fonts baptismaux du XIXe siècle.


2. Eglise Saint-Hubert (Terwagne)

Dédiée à Saint-Hubert, l'église de Terwagne a été construite en 1864 à partir de moellons de grès et de calcaire. De style néogothique, elle renferme un mobilier intéressant dont la chaire de vérité et certaines stalles qui proviennent de la cathédrale de Liège.


3. Eglise Saint-Antoine (Clavier Station)

Trop éloignés de la paroisse voisine, les habitants de Clavier Station décidèrent de construire un nouveau sanctuaire dédié à Saint-Antoine de Padoue. Les travaux débutèrent en 1934 pour s'achever deux ans plus tard.

Composée d'une coupole reposant sur huit piliers, elle illustre les influences architecturales de l'exposition universelle de 1930.

4. Eglise Saint-Barthélemy (Clavier Village)

Entouré d'un cimetière emmuraillé, ce sanctuaire en moellons calcaire dont le noyau primitif remonte à l'époque romane (XIe siècle) appartenait à l'abbaye du Val Saint-Lambert. Elle a été restaurée au XVIIIe siècle comme l'atteste la pierre millésimée de la face Sud-Ouest de la tour carrée.


5. Eglise de Les Avins

L'église paroissiale Saint-Martin est située sur un promontoire rocheux au-dessus de la vallée du Hoyoux. Elle est dominée par sa tour romane qui est classée et coiffée d'une flèche bulbeuse depuis le début du 18e siècle.


6. Eglise de Borsu

L'église paroissiale Saint-Martin de Borsu a entièrement été reconstruite au 18ème siècle sur des fondations du XIIme siècle. Elle fut néanmoins agrandie d'un porche et d'un clocher en 1935. Chaire de vérité, orgue, fonts baptismaux forment le trésor de cette église.


7. Eglise de Bois

Édifice roman de la 1ère moitié du XIIe siècle, l'église paroissiale Saint-Lambert possède d'intéressantes peintures murales et plafonnages de la seconde moitié du XVe siècle ainsi que des statues des siècles suivants.


8. Château d'Amas

Cette solide construction citée dans un document de 890 in « villa Amarne » avec le château fort, appartenait à la cour féodale de Stavelot.

Bordant la cour d'honneur, une construction du 19ème siècle est utilisée comme remise à voiture, écurie et logis du cocher.


9. Château Hoyoux

Le château blanc de Hoyoux se trouve au milieu de vastes prairies et pelouses parsemées de beaux chemins. Propriété privée depuis des siècles, il appartient aujourd'hui à monsieur le Baron Berghmans qui le racheta en 1975. Il est constitué, au centre, d'une demeure et sur les côtés, d'une ancienne ferme aménagée en plusieurs habitations privées.

Enfin, de vastes et beaux étangs servent de domaine à une multitude de canards et de cygnes.

 

10. Château d'Ochain

L'imposant domaine passe à la famille d'Argenteau au XVe siècle puis à la famille de Pimodan à la fin XIXe. Légué en 1950 à l'Evêché, il est aujourd'hui reconverti en une maison de repos et de soins. La partie historique de ce vaste ensemble, aujourd'hui quelque peu hétéroclite, fut principalement aménagé aux 18ème et 19ème siècles. La haute tour est d'origine médiévale.


11. Château de Saint-Fontaine

De style italien, le château, entouré d'un parc magnifique, domine la vallée.

Notons trois constructions successives : d'abord une forteresse disparue en 1293, puis la reconstruction d'un château avec donjon et enceinte détruit à l'époque hollandaise; enfin le château actuel. L'édifice est couronné de balustres en terre cuite aux angles ornés de pots à feu.


12. Chapelle Notre-Dame (Saint-Fontaine)

Tout à côté du château, cet édifice roman construit au XIIe siècle est déjà classé en 1944.

A l'intérieur, on peut trouver une curieuse pierre à colonnettes appelée ''pierre de liberté''. Elle assurait la sauvegarde à la personne qui venait s'y cramponner. Une des rares existant encore.

  13. Château-Ferme des Goffes (Pailhe)

(Goffe = creux parfois profond dans le lit d'une rivière)

Le manoir de style néoclassique fut bâti début du XIXe siècle par un riche propriétaire qui exploita la ferme. Le parc entourant la propriété est surnommé « la ferme des Roses » tant les variétés qui y poussent sont nombreuses.

Il est possible d'aller visiter le parc en bonne saison.

14. Château de Pontoz

Ce château largement transformé et agrandi à la fin du XIXe siècle, est un exemple d'imposante construction en moellons calcaire.

De nos jours, il renferme toujours des vestiges des XVIe, XVIIe et XVIIIe siècle. Autre particularité, une cheminée datée de 1660 aux montants sculptés en grès.

15. Ferme Fabry

Il s'agit d'une imposante ferme fortifiée (1642) typique par sa tourelle carrée, ses créneaux et ses fenêtres à barreaux. L'aigle impérial et les armoiries des Dubois avec la date de 1627 ornent la porte d'entrée.

16. Ferme des Moines (Amas)

Ancienne propriété de l'abbaye de Stavelot, cette ferme flanquée d'une tour carrée et datant du XVIe siècle est une importante exploitation agricole regroupant, autour d'une cour, un logis et des dépendances.


17. Ferme aux Grives (Ocquier)

La Ferme aux Grives ou « ferme aux Cint Finièsses (cent fenêtres) » ou encore « Ferme des Moines » est une ancienne possession de Stavelot qui devait avoir pour origine un établissement des Frères Hospitaliers de Jérusalem. Elle servait alors de relais aux pèlerins de Saint-Jacques de Compostelle qui venaient de Liège.


18. Bâti de Pair

Dominé par son église du XVIIIe siècle, ce site classé composé d'une jolie place aérée et d'une pompe publique est entouré de deux superbes tilleuls et de demeures typiquement condruziennes.

L'église paroissiale, dédiée à Notre-Dame, est cernée par un cimetière et a conservé un intéressant mobilier du XVIIIe siècle.


19. Site de Vervoz

Vervoz, petit hameau implanté au creux d'un vallon, est classé comme site remarquable exceptionnel. Situé sur l'ancienne voie romaine Tongres-Arlon, Vervoz a été le siège d'une importante bourgade romaine s'étendant sur plusieurs hectares comme l'indiquent les vestiges trouvés par les archéologues dans les années soixante.

CHAPELLE (SAINT-HUBERT) DEDIEE A SAINT-PIERRE ET PAUL

La chapelle construite en face du château de Vervoz et voisine des étangs est intéressante par la disposition irrégulière des pierres appareillées sans ciment à la façon d'un puzzle. Pour ce faire, les pierres ont du être taillées sur place.

On raconte que, lors de la construction du bâtiment, le Baron de Tornaco passait la lame de son canif entre les pierres; si la lame entrait, on démontait, retaillait et remontait les pierres jusqu'à un assemblage parfait. Si parfait, d'ailleurs, que la crypte, située sous le niveau de l'eau, est pourtant totalement dépourvue d'humidité.

CHATEAU

Propriété de la famille de Tornaco depuis le XVIIIe siècle, ce château est un intéressant ensemble homogène en moellons calcaires disposé autour d'une cour. Ce dernier est accolé d'un porche surmonté d'une tour plus ancienne, seule survivante des pillages du XVIIe siècle.

Enfin, le château fit suite à un vicus romain (ensemble d'une cinquantaine de villas et de bains publics).

ETANG

Ce bassin permettait de récolter les eaux nécessaires à l'un des plus grands vicus romains. Il a ensuite été agrandi pour devenir un étang de 2,5 ha. A l'intérieur, 5 sources alimentent l'étang et forment l'une des principales sources du Néblon. Oies, canards et autres poules d'eau peuplent ce plan d'eau.

 

20. Moulin (Ocquier)

En Ardenne, les moines de Stavelot ne savaient cultiver que du seigle. Quand ils sont venus s'installer à Ocquier pour évangéliser la région, ils y ont trouvé de la bonne terre pour cultiver le froment. Ils ont alors construit des moulins sur le Néblon pour moudre leurs grains. Même si on ne moud plus depuis le milieu du 17ème siècle, les propriétaires actuels des lieux exploitent la roue à aube qui tourne toujours sous le poids du Ru d'Ocquier, une des principales sources du Néblon, pour fabriquer leur électricité.


21. Ancienne brasserie (Ocquier)

Au XIXe siècle, une partie de la maison Gérard est transformée en brasserie. Celle-ci était la plus importante de la région Huy-Waremme puisqu'elle possédait trois grandes cuves et avait le matériel nécessaire pour la fabrication et la mise en fûts de différentes sortes de bières. Plus tard, elle fut équipée pour la mise en bouteilles et prit le nom de « Brasserie de la Comète ».

Ce sont les allemands qui empêchèrent la suite de l'exploitation lorsqu'ils démunirent la brasserie des cuves, tuyauteries et robinets de cuivre pour en faire des munitions.

22. Castel du Val d'Or (Ocquier)

Cette ancienne ferme également appelée « les Dix Javelles » est mentionnée dès le XIe siècle. Elle fut occupée par les moines de Stavelot qui y percevaient la dîme. Elle devint plus tard un Relais de Poste. C'est aujourd'hui un hôtel-restaurant renommé.