Tinlot: Patrimoine bâti

1. Fermes de Fraiture

En prenant la rue de la Vieille Forge, située en face de l’église, vous pourrez admirer trois belles fermes : la ferme Demoitié, construite en 1665 (voir ancrages sur la façade) ; la ferme Grosjean en pierre d’avoine et de calcaire (même époque) ; la troisième aux allures de petit château, surnommée le Vieux Château remonte au XVIIIe siècle.

  

2. Eglise Saint-Remacle (Fraiture)

Bâtie dans un style néo-roman, elle possède quelques œuvres anciennes : une cuve baptismale à tête d’angle de 1581 ; un monument funéraire de Jean de Brialmont, mort en 1596, seigneur de Fraiture, Gentilhomme du roi d’Espagne et Bourgmestre de Huy, représenté en chevalier à côté de son épouse Louise Van der Meer.

  

3. Chapelle du Maquis de l’Herberain

Lors des promenades partant du centre du village, ce vaste amphithéâtre est le terminal d’une dépression orientée vers le domaine du château d’Houchenée. La chapelle fut érigée pour rappeler le sacrifice des résistants ayant été tués lors des combats de septembre 44.

  

4. Eglise Saint-Maurice (Soheit-Tinlot)

L'ancienne église, citée dès 1205, et sise dans le voisinage de l'ancien donjon fut abandonnée en 1836. L'on édifie, en 1858, le sanctuaire actuel qui renferme quelques très intéressantes dalles funéraires dont une de 1443 avec la représentation d'un chevalier en armes.

5. Ferme-Château de Soheit

A proximité de l’église, la Ferme-Château de Soheit dont l’origine remonterait au XIIIe siècle. On y pénètre par un portail timbré des armoiries Soumagne (Rou)grave. Les constructions bordant la cour datent des XVII et XVIIIe siècles (1757 sur l’un des éléments de la charpente de la grange).


6. Château de Tinlot

Situé dans un parc superbe, il résulte de la reconstruction du début de XVIIe siècle (1617) et surtout d’une restauration très romantique du XIXe siècle. Il possède une chapelle remarquable fondée par le seigneur de Tinlot, Wathieu de Woot et dont on attribue les très beaux bas-reliefs au talent du célèbre Jean Delcour.
A côté du château, une belle ferme de la fin du XVIIIe siècle. On attribue à cette demeure de très beaux bas-reliefs au talent du célèbre Jean Del Cour (sculpteur baroque né à Liège).

7. Château d'Abée

Entouré de douves, le château actuel s’articule autour de son donjon médiéval surmonté d’une flèche. A l’intérieur, une cheminée monumentale aux armoiries de Henry d’Eynatten et de son épouse Alcide de Weerst.
A côté, la ferme du château fut reconstruite en 1828 à la suite d’un incendie d’une rare violence.


8. Château de Saint-Vitu

Le Château, jolie construction du XVIIIe siècle (1751), en brique blanche et calcaire, présente une symétrie dans la construction des deux façades et le toit à la Mansard.


9. Château de Tillesse (Scry)

Connu dès le XIIIe siècle, il dépend alors conjointement du seigneur de Tinlot et de la cathédrale de Saint-Lambert. Plus tard, il devient une dépendance de l’abbaye cistercienne du Val-Notre- Dame. Il fut construit en plusieurs phases au XVIIIe siècle, par les abbesses du Val Notre Dame, qui y ont laissé leurs armoiries (Lutgarde de Boileu-1755- au fronton nord) ; la dernière abbesse y trouvera refuge à la révolution.


10. Eglise Saint-Martin (Scry)

Elégant édifice de style gothique en bel appareil calcaire soigné et régulier, il est édifié vers 1559-1561 grâce aux libéralités de Jean de Blehen, seigneur du lieu (Abée).
Il comprend une nef unique et un chœur terminé par une abside à trois pans.
En 1910, l’architecte Louis Schoenmackers reprend la partie supérieure du porche dans le style néogothique. Flanquée d’une tourelle semi-circulaire, la tour de plan carré puis octogonal, se démarque du reste de l’édifice par l’emploi d’un petit granit plus sombre.
Chœur et nef sont classés comme monument depuis le 1er août 1933.

  

11. Eglise Notre-Dame (Ramelot)

Située au bord de la route, dans le parc du château, cette église présente une haute tour, peut-être d’origine romane, à laquelle a été accolée en 1731 une nef unique la reliant au chœur ; celui-ci fut reconstruit en 1673 par Louis de Monin et Jeanne Zualart.


12. Château de Ramelot

Gentilhommière du juriste liégeois Mathias-Guillaume de Louvrex, bourgmestre de Liège en 1702 et conseiller du Prince Evêque. Les bâtiments les plus anciens datent de 1666, la dernière modification importante date de 1810.

13. Place du Baty (Seny)

Classée en 1984, la belle place allongée « la place du Baty » ombragée de tilleuls, d’ormes et de peupliers est entourée d'une série de fermes et de maison en pierre typiquement condruziennes ainsi que de l'actuelle église St Pierre qui fut reconstruite en briques au milieu du XIXe siècle et remplace l'édifice construit en 1664 par Hubert de Sutendael, abbé de St Trond.
Les vitraux représentent les vies de St Pierre et de St Trudon, ce dernier de passage à Seny en 655 guérit le Seigneur local de la lèpre et de la cécité.
Le village possède également un château en briques rouges du XVIIIe siècle flanqués de 2 tours carrées surmontées de clochetons bulbeux.

  

14. Eglise Saint-Pierre (Seny)

Les vitraux représentent les vies de Saint Pierre et de Saint Trudon ; ce dernier de passage à Seny en 655 guérit le Seigneur local de la lèpre et de la cécité.